L’économie helvétique à l’ère du covid 19, on en parle

Comme tous les autres pays du monde, l’économie suisse a fortement senti le coronavirus passer. Presque tous les secteurs de la vie publique comme privée ont été atteints. Ceci a fortement causé une baisse sur l’économie qui pour son rétablissement, nécessitera quelques années.

L’état actuel de l’économie suisse

Le produit intérieur brut de la Suisse a connu une baisse de 4,6 % en 2020. En ce qui concerne la consommation privée, elle a également chuté de 5,5 %. Ceci s’explique par les mesures coriaces prises par le gouvernement, notamment la fermeture des magasins.

Environ 33 000 magasins ont dû mettre les clés sous la porte créant ainsi près de 200 000 chômeurs en une seule année. L’investissement des entreprises a chuté de 4, 8 % et les exportations de plus de 10 %. En ce qui concerne le commerce en détail, le taux de vente en ligne qui auparavant ne dépassait pas les 9 % passe désormais à 30 % en 2020.

Une relève encore moue

L’économie helvétique revient progressivement de ce coup de massue.  D’ici 2020, les analystes prévoient une reprise avec une hausse de plus de 3,2 %. Pour ce qui est du PIB il faudra un minimum de 3 ans pour atteindre le même niveau que celui d’avant la crise. Cependant, ces prévisions sont à prendre avec prudence, car la deuxième vague du corvid 19 survenue en septembre pourrait encore plus freiner les choses.

La consommation, l’exportation comme l’industrie se relèvent également avec morosité. L’année 2021 se dessine comme la période favorable pendant laquelle les choses pourraient rentrer dans l’ordre. Pour ce qui est du marché du travail, avec l’augmentation sans cesse croissante du nombre de chômeurs, on ne peut en dire autant. Le taux de chômage actuellement est de 3,2 et pourrait avoir une hausse jusqu’à 3, 7 % avant de décroitre l’année 2021 à 3,3 %.

 

 

 

Share